Le Bénévolat une affaire de famille

bénévolat

Mes plus beaux souvenirs d’enfance sont ceux où je faisais du bénévolat avec mes parents. J’avais l’impression de jouer à faire du bien aux autres. Il y a tellement d’activités différentes qui nous permettent de poser ce geste : la guignolée, faire des cartes aux personnes âgées pour égayer leur période des fêtes, ramasser des sous pour des téléthons, etc.
Les enfants sont souvent inquiets du bien-être de leur entourage autant proche qu’éloigné. Plusieurs questions de leur part viennent nous bousculer dans notre quotidien trop souvent rempli pour prendre le temps d’y penser. Un jour mon plus jeune fils m’a demandé d’aller porter à notre voisin, une personne âgée, des biscuits aux pépites de chocolat car il se disait que Monsieur Rémi ne devait pas s’en faire souvent. Il y est allé et Monsieur Rémi avait les larmes aux yeux.
Aujourd’hui, les familles sont débordées par leurs nombreux engagements ce qui leur donne l’impression qu’ils n’ont pas le temps de faire du bénévolat. Contrairement à ce que l’on en pense, le bénévolat peut se révéler très flexible. Par exemple, une famille peut participer à une activité de quelques heures pendant une journée fériée, un festival ou pendant les vacances d’été Ce n’est pas nécessaire de s’engager de façon hebdomadaire. Les occasions sont tellement nombreuses et très souvent elles arrivent par surprise. Par exemple, pendant la préparation du temps des fêtes, faire plus de cartes remplies de jolis souhaits et les donner aux voisins vieillissants qui n’ont pas beaucoup de familles, c’est faire du bénévolat ! Au dernier Noel, moi et mes enfants, on a fait des cartes qui ont été données à un centre de personnes âgées. Au moment du don les intervenants étaient vraiment heureux du geste. Mes enfants étaient fiers.
Il n’est pas nécessaire de faire participer à de grands évènements pour faire du bénévolat. C’est par les petites choses que le bonheur sera grand dans le cœur de la personne qui donnera le service autant que celle qui le recevra. Les activités de bénévolat familial varient grandement : par exemple, servir des repas à une banque alimentaire, donner des vêtements chauds pendant le temps des Fêtes, faire de la lecture à voix haute à des aînés, planter un jardin communautaire ou promener les animaux d’un refuge. Il y a quelques années nous avons été passée la journée à la Guignolée de notre ville. Quelles belles rencontres avons-nous faites !! On a rempli des paniers de nourritures avec les plus jeunes et on a fait du porte à porte avec notre grand garçon. À chacun sa mission.
Choisir le service à rendre doit répondre à l’âge, à nos intérêts et nos talents. Baden Powell, fondateur du mouvement Scout mondial, a dit de nos talents : «Contentez-vous de ce que vous avez et faites-en bon usage. »
– Est-ce-que votre enfant aime les chiens ? Pourquoi ne pas aller dans un refuge pour animaux.
– Aimez-vous cuisiner ? Pourquoi pas cuisiner des biscuits et les remettre à un centre d’hébergement.
– Vous aimez jouer aux cartes ou à des jeux de société ? Bien des ainés aiment aussi jouer aux cartes et ils en profiteront pour parler avec vous de leur passé qui parfois cachent de beaux souvenirs.
De belles valeurs me furent partagées par mes parents en rendant service aux autres. C’était des geste remplies de sourires et de joie. La compassion est la valeur de percevoir ou ressentir la souffrance d’autrui, et poussé à y remédier. L’empathie est aussi une valeur qui découle de donner du temps car « se mettre à la place de l’autre » nous rend plus sensible. C’est important de faire du bénévolat autant pour nous que pour les enfants ; ça ouvre le cœur. Il est important de montrer aux enfants à prendre le temps de rendre service.

Le bénévolat est une affaire de famille oui mais aussi une affaire de société. Il est important d’être un modèle positif pour nos enfants. Les enfants apprennent par l’exemple.
Je suis éducatrice en milieu scolaire et une fois par année nous allons visités les tout-petits de la maternelle pour leur remettre un petit jeu fait par mes amis de 3ème et 4ème année. Les yeux des tout-petits sont brillants quand ils jouent avec des Grands. Dans mon groupe j’ai des grandes filles qui vont aider les plus jeunes à faire des colliers brésiliens quelques midis par semaine.
Et un jour votre enfant vous arrivera avec ses propres idées de bénévolat et vous incitera à y participer avec lui. Les enfants, grâce à ses belles expériences vécues avec vous, sera heureux de faire du bien autour de lui. À l’école il sera heureux de participer à la brigade verte, être brigadier dans la cours de récréation pour aider ou aider son professeur dans de petites tâches simples comme décorer la classe pour une occasion spéciale juste pour faire plaisir.
Essayez de quitter ce monde en le laissant un peu meilleur que vous l’avez trouvé. Et quand l’heure de la mort approchera, vous pourrez mourir heureux en pensant (…) que vous avez fait de votre mieux. Robert Baden-Powell

*Article publié  Magazine  Famille Point Québec-  Avril 2016

Publicités

2 réflexions sur “Le Bénévolat une affaire de famille

  1. Très bien dit. Le bénévolat est bon pour ceux qui donnent autant que pour ceux qui reçoivent. Les enfants sont naturellement bon, c’est à nous, les adultes, d’encourager toutes les petites attentions qui font du bien autour de nous.
    Il n’est jamais trop tard, ce n’est jamais trop peu.
    Geneviève xxx

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s