Et Dieu créa la mère… (Erma Bombeck)

Le bon Dieu était attelé à la création de la mère. Voilà six jours et six nuits d’affilée qu’il travaillait sans relâche lorsqu’un ange apparut et lui dit :
– Vous en mettez un temps pour celle-là!
À quoi Dieu répondit :
– As-tu seulement lu la fiche technique de cette créature? Il faut qu’elle soit entièrement lavable sans être en plastique, qu’elle se compose de cent quatre-vingt pièces mobiles toutes remplaçables, qu’elle marche au café noir et aux restes, qu,elle allie la douceur de roulement à la solidité, que ses baisers guérissent tout, depuis les entorses jusqu’au chagrin d’amour et, en plus, il faut qu,elle ait six paires de mains.

L’ange hocha la tête et trancha :
– Six paires de mains? Impossible!
– Ce ne sont pas tant les mains qui m’embarrassent, ajouta le bon Dieux, que les trois pairs d’yeux indispensable à toute mère.
– Ce n’est pas conforme au prototype! s’écria l’ange.
En soupirant le bon Dieu précisa :
– Il faut une paire d’yeux qui voient à travers les portes fermées lorsqu,elle demande : « Qu’est-ce que vous faites là, les enfants? », tout en connaissant la réponse. Une autre paire derrière la tête pour voir ce qu,elle ne devrait pas, mais qu,elle doit savoir, et aussi, bien entendu, deux yeux devant pour regarder un enfant qui a fait une bêtise et lui dire « Je te comprends et je t’aime. » sans avoir à ouvrir la bouche.- Seigneur, dit l’ange en tapotant sa divine manche, allez vous coucher. Il est tard; à chaque jour suffit sa…
– Je ne peux pas, dit le bon Dieu; je sens que je touche au but. Je suis sur le point de créer un être véritablement à mon image. J’ai déjà réussi à rendre cette mère capable de préparer un repas pour une famille de six personnes avec une livre de viande hachée, et même de faire prendre une douche à un petit bonhomme de neuf ans récalcitrant.

L’ange fit lentement le tour de la créature :
– Trop tendre, soupira-t-il.- Mais ô combien résistante, répliqua vivement le bon Dieu. C’est incroyable tout ce que cette mère peut faire et supporter
.- Elle peut aussi penser?
– Non seulement elle peut penser mais raisonner et apaiser, dit le créateur.

L’ange se pencha, passa son doigt sur la joue de la créature et fit remarquer :
– Elle a une fuite.
– Ce n’est pas une fuit, dit le bon Dieu, c’est une larme.
– Une larme de quoi?
– De joie, de tristesse, de déception, de douleur, de solitude, de chagrin ou de fierté.- Vous êtes génial, s’exclama l’ange.Le bon Dieu se rembrunit :- Ce n’est pas moi qui l’y ai mise, avoua-t-il.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s